Je suis bonheur... Ici et Maintenant !

Ici vous trouverez de la nourriture intérieure, de la bonne bouffe, des artistes, des psys, des personnes inspirantes, de la déco, "parce que quand c'est beau c'est mieux"...

Chez EnjolieVie nous faisons le pari que la Beauté autour de nous finira toujours par nous embellir mais nous savons aussi que pour améliorer notre vie nous devons d'abord nous améliorer, nous !

 

Et n'oubliez pas votre contribution au mur du bonheur parce que c'est jour après jour et tous ensemble que nous apportons notre contribution au Monde !

 

Et vous ? Quel est votre rapport à votre corps ?

EnjolieVie crée les Après midis d'EnjolieVie ! Des rencontres en petit comité autour d'un thème et d'un professionnel ! Le praticien vous explique son travail et sa vision, et vous pouvez discuter, poser vos questions... De vraies rencontres, de vraies occasions de découvrir de nouvelles pratiques en toute convivialité ! Les dates très bientôt !

Le Mur du Bonheur !!!

Exemples de contributions au Mur du Bonheur où chacun peut poster anonymement ses petites et grandes joies. Comme un pied de nez à la morosité ambiante... Pour rappel, la psychologie positive préconise, entre autres outils, de noter chaque jour tous nos bonheurs, même s'ils peuvent sembler simplistes ou naïfs... Comme une piqure de rappel de bonheur !

 

" grand moment de "brainstorming" avec ma collègue et... on a répondu à toutes nos questions !!! trop fortes !

 

Apres tant de souffrances, aujourd'hui je ne vois et ne vis que le bonheur,MERCI ENJOLIVIE

 

- super week end en perspective, rien que d'y penser j'ai le sourire ;-)

 

ce jour m'a apporté la joie de recevoir et l'opportunité d'être solidaire. Un grand merci à la vie.>>

 

Retrouvez et PARTICIPEZ au Mur du Bonheur d'EnjolieVie en cliquant ici !

J'ai adoré faire cette méditation... et les autres de Caroline Cory (en ligne sur you tube) mais celle-ci est ma préférée :-)

Visite mon nouveau cabinet !

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
  • Marie (jeudi, 03. juillet 2014 14:09)

    Là ou je suis, je reste, fière, j'aime et je respecte, j'offre amour et beauté, je viens au monde, je l'accueille.
    Merci, car je me rappelle.

  • isabelle (lundi, 30. juin 2014 00:57)

    magnifique et tellement parlant !

Joie !!!

Si vous êtes un lecteur régulier d'EnjolieVie (surtout si vous recevez la newsletter) vous avez certainement déjà lu la première rencontre d'EnjolieVie qui découvrait Axel Brachet et sa profession de psychopraticien... Cet article a été repris, à ma grande joie, dans le bulletin national de l'AETPR (lien ici vers le bulletin du printemps 2014)... Inutile de vous dire combien je suis contente (et fière) que mon texte soit digne d'intérêt ! Merci :-)

Nouvelle page sur EnjolieVie !!!

 

Vous avez reçu une séance de reiki avec moi ? Ou vous avez suivi un de mes ateliers d'intériorité ? Merci de laisser un message sur le livre d'or, vous aiderez ainsi d'autres personnes à comprendre à quoi peut bien servir Reiki ou ce que vous a apporté plus d'intériorité...

Pour Marinette particulièrement, et pour vous tous...

Ecoutez moi ça... C'est juste magnifique !

humeur...

La liberté d'exprimer qui nous sommes

27 mars 2014
J'ai lu ces derniers jours cette phrase : « J'aime nager à contre courant, c'est ma manière d'apprendre et de croiser tant de monde. Lorsque l'on nage dans le courant on ne croise personne, on se laisse juste emporter, envahir par la monotonie. Rien ne se passe d'intéressant, de captivant ou d'enrichissant. On avance alors en mouton de Panurge dans un esprit fataliste... » [ André Baechler http://www.reiki-formation.ch/html/parole-du-jour.htm ]

Je dois dire que je me reconnais assez bien dans ces mots, tant j'ai nagé souvent à contre courant.

La vie est expérience alors j'expérimente.

L'avantage est que j'ai vu beaucoup de choses, croisé beaucoup d'humains, fréquenté beaucoup de groupes. Et voulez-vous que je vous dise ? Chaque groupe a beau avoir ses codes, sa fonction, ses modes d'actions... Chaque groupe réagit globalement comme tous les autres, promeut une pensée de tribu où, finalement, la liberté individuelle est perçue comme subversive.

Chaque fois que j'ai « changé de vie », c'est à dire chaque fois que j'ai exprimé ma pensée personnelle en abandonnant le groupe dans lequel j'évoluais, chaque fois le groupe m'en a voulu, prenant comme une attaque personnelle ma simple volonté d'exprimer qui je suis. Comme si, dans une pensée préhistorique, ma volonté d'électron libre mettait en danger l'intégrité de la tribu, comme si mon départ ouvrait une brèche dans laquelle pourrait s'engouffrer un tyrannosaure sanguinaire...

Quel que soit le groupe, son secteur d'activité, sa philosophie intrinsèque la réaction a été la même : « haro sur la méchante qui espère s'exprimer en dehors du vocabulaire officiel ».

L'avantage pour moi à vivre ces expériences consiste à « voir ». Je repère maintenant assez vite les codes obligatoires, les manquements à la liberté individuelle, la pensée vécue comme LA Pensée...

Or je le dis haut et fort, on ne peut atteindre le bonheur sans liberté. La liberté s'exprime sur plusieurs plans. Dans notre recherche du bonheur on doit se libérer de toutes nos entraves :

- les entraves familiales, ce qui ne signifie pas se débarasser de sa famille mais des diktats imposés (ou vécus comme tel) par sa famille,

- ce qui comprend les diktats intérieurs et émotionnels,

- les entraves sociétales (la pensée unique de la société à laquelle on appartient).

Exemple :

- je travaille dans tel secteur d'activité DONC j'agis, pense et vote en fonction de cela,

- j'ai été élevée dans tel milieu, telle caste DONC je vis, choisis, consomme en fonction de cela...

Evidemment tout choix fait a contrario dans un esprit de vengeance ou de rebellion ne pourra compter comme une pensée libre (si je deviens végétarien juste pour dire à mon papa boucher que je l'emmerde, je ne suis pas dans l'expression de ma liberté).

La privation de liberté la plus insidieuse intervient d'ailleurs dans des milieux a priori hyper tolérants ou qui ont envie de se vivre comme hyper tolérants. Essayez donc de vous exprimer librement dans un de ces milieux ! Comme votre pensée ne peut être contrée franchement, au nom de la tolérance affichée dans cette société, la coercition se cachera derrière la morale, la « bonne pensée », la « sainte pensée »... Laissant la porte ouverte à une manipulation mielleuse et présentée « pour votre bien » !

Je suis en contact, par mon métier et par goût, avec beaucoup de personnes positionnées dans le «développement personnel » ou la « spiritualité ».

J'ai envie de vous rappeler que « tout ce qui brille n'est pas d'or » et qu'il ne suffit pas de mettre « amour lumière » dans chacune de ses phrases pour être un Saint. Comme il ne suffit pas d'être psychologue pour être un exemple d'équilibre.

Je vais même plus loin et vous rappelle que comme il existe des pyromanes qui deviennent pompiers par fascination pour le feu, il existe des psys particulièrement déséquilibrés ou des fous furieux qui se vêtent tous les matins de leur phraséologie de saint. Il ne s'agit pas de DIRE amour inconditionnel pour ETRE amour inconditionnel...

Il faut éviter de confondre l'outil et le vocabulaire avec l'Etre.

L'idée dominante actuelle dans le milieu de la spiritualité est celle de la pensée créatrice. Et, si vous lisez souvent mon site, vous en aurez bu jusqu'à plus soif de la création et de la co-création et du « gaffe à ce que vous émettez » vous « recevrez ce que vous pensez » …

On se retrouve donc parfois face à des « spiritualeux » qui nous incitent à ne plus rien exprimer, voire à ne plus rien « penser », évidemment à ne surtout rien « critiquer ».

Pourtant, si on ne s'en tient pas au sens usité du mot critiquer mais bien au sens philosophique, on obtient une piste de réflexion intéressante :

Selon l'encyclopédie Larousse : « Si le sens usuel du mot « critique » évoque une démarche négative de contestation, son sens philosophique est plus fidèle à l'étymologie grecque : le verbe krinein signifie « discerner », « trier ». Le sujet de cette opération est la raison qui exerce sa faculté de jugement. La critique découle alors d'une exigence de ne pas s'en tenir au fait brut, à l'apparence confuse des choses, des affirmations, des attitudes, mais au contraire de les passer au crible d'une raison qui évalue et porte un jugement d'appréciation pouvant être logique, moral ou esthétique ».

« Critiquer » devient donc passer une chose à son propre crible, peser le pour et le contre pour être en mesure d'exprimer sa liberté de jugement et de choix.

Ce qu'il est convenu d'appeler un positionnement.

Or le positionnement fait appel à de très belles qualités de l'être humain. Il lui demande de se servir de sa réflexion, de son discernement, voire de son intuition. Il lui demande de définir qui il est, il lui demande d'affirmer qui il est. Il lui demande d'être libre ! Whaouh ! C'est dans la liberté qu'on exprime le mieux et avec le plus de force joyeuse qui nous sommes en réalité. Qui JE SUIS.

Bien évidemment, l'intention est primordiale.

On nous reproche de « renforcer » des pensées « négatives » du simple fait d'en parler et d'échanger sur le sujet. Comme les enfants qui croient que parce qu'ils ont les yeux fermés vous disparaissez de leur vie ! Or, nier une certaine réalité ne la fera pas disparaître !

Il est vrai par contre que maintenir des pensées de haine ou de colère ou de peur à propos d'une situation l'attire à nous inexorablement, c'est donc bien l'intention qui fait la différence ; c'est à dire ce que j'émets à propos de la situation.

Exemple : Je suis actuellement au chomage. Cette situation je l'ai créée pour échapper au stress de ma vie professionnelle et aussi parce que j'avais envie de participer à la création d'un nouveau monde. J'ai trois enfants à nourrir, une ainée qui rentre en fac, un crédit immobilier à rembourser... Je viens de créer mon entreprise et je mets tout en œuvre pour qu'elle fonctionne (vive la co-création) mais je suis aussi dans une grande foi et confiance vis à vis de ma vie et de l'univers donc je SAIS que si mon chemin est ailleurs il est forcément bon. Je vis sans peur (et quand j'ai parfois un peu de panique je médite et utilise tous les outils pour « regonfler » ma vibration). C'est l'absence de peur qui fait la vraie réalité de cette expérience, pas les faits.

Autre exemple : les élections municipales voient la montée du Front National. J'en parle avec mes amis, échange sur le sujet mais sans colère... sans peur de l'avenir... Je n'émets pas de pensées négatives vis à vis des personnes qui ont voté FN... Je regarde la société évoluer telle qu'elle évolue. POINT.

Et je m'accorde le droit, de temps en temps, de voir en moi de la colère, de la frustration ou de la peur... Je prends quand cela se présente ma leçon de lumière et je passe à autre chose...

Et quand quelque chose a l'air de « ne pas aller » dans le monde et que ce quelque chose me touche, je le règle en moi... d'abord...

Pour en revenir à la liberté et aux « spiritualeux saints », ce qui me dérange c'est la confrontation avec des personnes fragilisées.

Quand on ne va déjà pas bien, se retrouver face à des juges de la bonne conduite (qui au passage ont oublié la compréhension, la compassion et leurs propres erreurs) ne fera que renforcer cet état. Et de la manipulation bien pensante à la « gouroutisation » il n'y a qu'un pas...

Ce pas, certains peuvent le franchir avec la conviction d'aider la personne. Or « aider » quelqu'un est le soutenir dans la recherche de SA propre route, SA propre vérité. La certitude de détenir la Vérité est un piège qui précipite dans l'abîme l'aidant en même temps que l'aidé...

Un des bons moyens d'éviter le piège est de faire appel à votre discernement en même temps qu'à votre ressenti :

- Si l'autre ne laisse aucune place à vos convictions, fuyez,
- Si vous vous sentez mal après avoir été en relation avec une personne, fuyez.

De tous temps il y a eu des « bien pensants », de ceux qui théorisent sur le « mal » fait par les autres plutôt que de regarder en eux, l'époque actuelle ne déroge pas. La « vérité » n'est juste plus détenue seulement par des prêtres, comme à la bonne époque mais par une cohorte de gourous qui s'accrochent, eux aussi, désespérement à « leur vision ».

Mais inquisiteurs du moyen âge ou thérapeutes new age, leur raison est la même : la peur de voir leur propre sécurité disparaître sous la vraie lumière de l'homme réalisé.

VOUS, homme libre, homme éveillé, homme en chemin, homme en devenir... peu importe... en tout cas homme avec la même valeur, la même importance, la même lumière que n'importe quelle fleur sur cette planète.

Ne laissez personne vous dire qui vous êtes. Ne laissez personne vous dire ce que vous devez dire ou penser.

Soyez libre. Faites des erreurs. Corrigez les. Faites en d'autres. Vivez et « dansez, dansez, sinon nous sommes perdus » (Pina Bausch).
Ajouter un commentaire

Venez nombreux le samedi 5 avril à la Librairie Marbot à Périgueux !

Vous aurez la joie forcément immense d'y rencontrer Françoise Chinour pour une séance dédicace de son ouvrage, Oser être Divin...

Une livre aussi intensément inspirant que son auteure...

Vous pouvez aller visiter son site en cliquant ici

Oser Être Divin sera présent avec son auteur: FRANCOISE CHINOUR, pour une dédicace le samedi 5 Avril à La Librairie Marbot à Périgueux.
Venez nombreux, je vous attends avec une joie immense.
Plein d'amour gratitude
Françoise Chinour

à regarder absolument ! et aussi... il est en Dordogne trèèèès bientôt (je mets l'affiche dessous)

Je lis très régulièrement les publications de Joeliah lejardindejoeliah.com et je suis inscrite à sa newsletter que je trouve toujours très gaie, légère et en même temps pleine de bonnes choses.

 

En ce moment (jour du printemps) elle préconise un grand nettoyage encore plus pointu que les autres années, grâce au processus décrit ici (clic sur l'orchidée). Franchement ça vaut le coup de suivre ses idées, elles sont simplissimes et magnifiquement efficaces !

Les rêveurs de sublime sont les sauveurs du monde.

"Celui qui nourrit une vision merveilleuse, un idéal élevé au tréfonds de son coeur, les réalisera un jour.
Chérissez vos propres visions, alimentez vos idéaux : nourrissez la musique qui touche votre coeur,
la beauté qui prend forme dans votre esprit, l'amour qui enveloppe vos pensées les plus pures,
car de tout cela grandiront toutes les conditions du ravissement et d'un environnement céleste :
à condition d'y rester fidèle, votre monde se construira finalement.

Rêvez de choses sublimes et tandis que vous rêverez, vous le deviendrez vous-mêmes.
Les rêves sont les germes des réalités."


Extraits du livre : L'homme est le reflet de ses pensées de James Allen, à lire et relire...


 

Source :

 

 

Ouvre l’œil et regarde, tu verras ton visage dans tous les visages ;
Tends l'oreille et écoute, tu entendras ta propre voix dans toutes les voix.

(Khalil Gibran)

 

Qui se cache derrière EnjolieVie ?

L'harmonie, la Beauté, la Joie... sont pour moi des notions qui ne devraient jamais être oubliées.

 

Or notre monde fonctionne encore sur des idées différentes de celles-ci. Le pouvoir et le consumérisme sont très présents et beaucoup pensent, soit que c'est bien comme cela, soit « qu'on y peut rien ».

 

Elevée dans un milieu « propice » (ma mère est astrologue et j'ai été initiée très jeune aux tarots par une de mes tantes) j'ai toujours trouvé normal d'aborder certaines idées, comme la foi, l'intuition, un certain rapport à l'univers et à la nature...

 

Adolescente déjà, je tirais les cartes, consultais le Yi King, faisais des choix de vie basés uniquement sur mon intuition ; plus tard j'ai été initiée au Reiki (méthode de guérison naturelle)...

 

Ce qui paraît à la plupart ésotérique, m'est familier.

 

Devenue adulte, j'ai eu beaucoup de difficultés à m'adapter à un monde que je trouvais trop violent et détaché de la réalité (ma réalité). Je me suis efforcée de m'accoutumer mais je dois bien dire que cela fut difficile, d'autant que j'ai longtemps pensé que j'étais inadaptée !

 

En devenant adulte et grâce à un énorme travail sur moi même (grâce à la psychanalyse, la philosophie, la méditation, la sophrologie mais aussi le théâtre et grâce à ma rencontre inouïe avec Reiki...) j'ai fini par comprendre que je pouvais apporter ma contribution au monde et que loin d'être inadaptée, j'avais ma pierre à poser à l'édifice !

 

J'ai commencé par donner des cours de communication par le théâtre où j'incitais les gens à être dans un rapport global à leur corps et à leur vie. Je les initiais à la relaxation, à l'automassage, à une introspection positive et bienveillante...

 

Grâce aux succès rencontrés lors de ces ateliers je commençais à voir que mon « rôle » pouvait être celui-ci : aider les gens à avancer vers eux-mêmes dans l'amour et l'harmonie et surtout, surtout, bannir à jamais « l'ésotérisme » en faisant la lumière le plus simplement possible sur les « mystères » de l'univers, je préfère dire les beautés de l'univers...

 

Enjolievie est née de cette compréhension, et de la conviction qu'on peut fabriquer chaque jour son bonheur sur tous les plans. Comme je le dis sur le site : « nous faisons le pari que la Beauté autour de nous finira toujours par nous embellir mais nous savons aussi que pour améliorer notre vie nous devons d'abord nous améliorer, nous ! ». Et j'écris donc en suivant mes envies et ma fantaisie ! Un jour je parle cuisine, un jour musique, un jour spiritualité... Je parle de ce qui me fait plaisir et parfois, je ne parle pas ! J'essaie d'appliquer et partager tout ce qui me rend heureuse pour que ceux qui me lisent trouvent leurs propres clés et leur propre bonheur.

 

Car une chose que je sais, aujourd'hui, c'est que ce monde si « différent » à mes yeux vaut drôlement le coup qu'on se batte pour le changer. Et que l'harmonie, la beauté, la joie... peuvent devenir la réalité de celui qui le veut !

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • vincent (mardi, 04. février 2014 17:59)

    mais oui le monde vaut le coup qu'on se batte pour lui ! et des gens comme vous aussi !

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

Aujourd'hui j'aimerais vous parler des anges.

 

Pas de ceux qu'on imagine avec de grandes ailes dans le dos mais de ceux que nous croisons dans notre vie quotidienne.

 

Il s'agit de l'ami qui un jour vous écoute et vous sourit, vous soutient.

 

Il s'agit de l'inconnu qui vous regarde avec attention.

 

Il s'agit de celui qui joue parfaitement son rôle professionnel et social et qui vous aide à un moment donné.

 

Juste ces derniers jours j'ai eu la chance de croiser un ami qui nous a amené plein de trucs à manger, à un moment difficile sur le plan financier, un autre ami qui m'a écouté et m'a assuré de son soutien et son affection, mon banquier qui s'est creusé la tête pour sortir de ce moment financièrement compliqué...

 

Du coup quel plaisir et quel soulagement de se sentir aimée, comprise, soutenue !

 

J'aimerais bien vous expliquer aussi qu'il y a environ trois semaines, me trouvant bien seule, j'ai refait ma zone feng shui correspondant à l'aide extérieure. Celle qui justement entraîne, quand elle est bien pensée, des aides inattendues, des coups de pouce inespérés... J'ai envie de vous dire : »ça marche !!!»

 

Allez dans n'importe quel moteur de recherche, tapez « feng shui zone aide extérieure » et vous trouverez facilement toutes les infos nécessaires. Ne perdez pas de vue, surtout, que la zone « aide extérieure » est en face de la zone « abondance »... Ce qui veut bien dire que vous devez travailler les deux zones en lien, car l'une nourrit l'autre et réciproquement (c'est toujours le cas, comme dans la vie, les différentes zones sont interreliées, pour que l'une donne tout son potentiel il faut qu'elle soit soutenue par les autres).

 

Ne perdez pas confiance. Il y a toujours quelques part quelqu'un qui sera là pour vous. Il suffit d'ouvrir les yeux et le cœur.

 

 

 

 

 

Je me rends compte que les manques, les frustrations que je peux parfois ressentir dans ma vie, je les compense en "créant" (c'est un grand mot) l'énergie qui me manque.

 

Là, concernant ma petite lampe qui ne se prend pas au sérieux (voir le post en dessous), c'était justement  pour répondre à un manque de joie et de legereté... Elle est posée sur mon bureau, je la vois pendant que je vous écris, et elle m'amène une petite lumière  naÏve et enfantine, de la joie pure...

 

Ca me rappelle qu'il y a quelques années, j'étais hospitalisée pour des problèmes sérieux de manque de sommeil, j'étais donc complètement épuisée et le mèdecin avait décidé de me garder un week end à l'hôpital, en dehors de toute pathologie, juste pour dormir et faire une pause. J'avais un tel besoin de lumière que j'ai demandé à ma mère qu'elle me ramène des petits objets créatifs (du fil, du papier, différents matériaux...) tous blancs et brillants ! Ces petits "riens" de lumière et de pureté ont largement participé à ma restauration...

 

Alors j'ai juste envie de vous dire d'écouter vos envies, de ne pas vous juger ridicules, n'y de vous prendre trop au sérieux ! Je sais que je ne suis pas Van Gogh mais je me donne du plaisir et c'est bien ça qui compte ! Enjoy ;-)

 

LA PETITE LAMPE QUI NE SE PREND PAS AU SERIEUX EST LA : AVANT/APRES

Il y a mille façon d'être inféodé au regard de quelqu'un.

 

Et vous ? Quel regard permettez-vous qu'il se pose sur vous en juge en vous empêchant de VOUS voir dans votre réalité ? Celle d'un être beau et créateur de sa vie ? A qui permettez-vous de vous restreindre et de vous laisser petit ? A quel patron, quel amoureux, quel enfant ou quel ami accordez-vous l'autorisation de vous dire qui vous êtes ?

 

Comme si quelqu'un mieux que vous pouvait le savoir !

 

Je me suis rendue compte aujourd'hui que je m'étais affranchie du regard de "l'autre" sur moi. Au prix d'une grande solitude d'ailleurs, mais surtout pour me livrer à un regard encore plus structateur/destructeur : le mien.

 

Et comme je suis bien "intelligente", je me répétais à moi même que je m'aimais et étais formidable mais laissais "la vie" me dire qui je suis.

 

Exemple ? L'argent.

 

J'ai laissé l'argent devenir le baromètre de qui je suis.

 

Avais-je un soucis financier ? Et voilà que je redevenais "nulle" "incapable" "mal aimée"... enfin toutes ces jolies choses que j'ai pensé de moi un jour...

 

Je prenais pour un "signe" de ma qualité (mauvaise forcément) mes problèmes d'argent !

 

Ah ça je peux toujours réclamer l'abondance !

 

L'univers me donnait ce que je lui "demandais" : "puisque je suis nulle au fond, donne moi l'abondance qui correspond à qui je suis..." et croyez-moi j'ai été servie !

 

Donc, première résolution pour 2014 : Je m'affranchis de tous les regards négatifs posés sur moi, y compris les miens, et je ne laisse plus aucun signe extérieur me valider.

 

Je sais qui je suis, je sais quel amour et quelle beauté je porte en mon coeur et je sais que l'univers me donne tout. Nul besoin de maîtriser quoi que ce soit, nul besoin de prouver quoi que ce soit.

 

Joeliah nous dit : "La force de la répétition dans la bonne fréquence est source de réussite." Donc, à partir de maintenant je maintiens le plus possible des pensées élevées et sereines sur le monde, sur moi même et sur ma vie. Je sais que c'est en répétant sans cesse, en y croyant dans chacun des atomes qui me composent, je sais que l'univers me donnera le meilleur pour moi. 06/01/2014 à 23h04.

 

Ecoutez donc ce que nous raconte ce poète là...

 

Moi j'ai pleuré ;-)

 

Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir, 
et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns.

Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer, 
et d'oublier ce qu'il faut oublier.

Je vous souhaite des passions. 

Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil 
et des rires d'enfants.

Je vous souhaite de résister à l'enlisement, 
à l'indifférence, 
aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite surtout d'être vous.

 

L'aventure c'est le trésor
Que l'on découvre à chaque matin.

 

(Jacques Brel)


."On est son propre refuge, qui d'autre pourrait être le refuge?"

Paroles du Bouddha

La chance d’être humain ou Etre humain ça se mérite !


J’observe depuis quelques temps, et vous l’observez sûrement aussi, des humains qui semblent particulièrement perdus. Des humains avec, comme tout le monde, des désirs d’amour, des désirs de lumière, de vérité, des désirs d’âme en harmonie… Et pourtant on observe une montée de l’agressivité, une augmentation de la violence, comme une poussée de peur…

 Je suis régulièrement témoin, et vous aussi j’en suis certaine, de « petits » dérapages de personnes à priori normales et censées, qui se mettent à harceler, se mettent à rabaisser, se mettent à violenter leur frère ou leur sœur humain. Oh chacun de ces « dérapages » semble justifié ! Semble défendable ! Il s’agira de protéger un enfant, de sauver une entreprise, de défendre son territoire… Et l’humain sans horizon se croit le droit d’attaquer l’autre, au nom d’une idéologie quelconque mais toujours extrêmement bien argumentée.

 Des tortionnaires en puissance comme des tortionnaires en action nous pourrions dire beaucoup de choses. Nous pourrions essayer de comprendre, nous pourrions pardonner… Et sans doute que si un de ces tortionnaires en puissance se retrouvait devant moi, dans le dépit et réclamant de l’aide au maître de reiki que je suis, sans doute lui tendrais-je la main et m’efforcerais-je de lui montrer que le ciel est bleu pour lui aussi. Je l’accompagnerais volontiers sur le chemin du pardon (au nom des vies où je fus moi-même, sans aucun doute, tortionnaire) car chaque âme, chaque personne doit être aidée et accueillie dans l’amour inconditionnel… Pourtant ce n’est pas de ces tortionnaires là que je veux vous parler…

 Mais bien de l’humain que vous êtes, que je suis, aujourd’hui et ici.

 Dans la sublimissime pièce de théâtre « Cyrano de Bergerac », le héros nous dit :

 « Moi, c’est moralement que j’ai mes élégances. (…)
Je ne sortirais pas avec, par négligence, (…)

la conscience
Jaune encore de sommeil dans le coin de son œil, (…).
Ce n’est pas une taille avantageuse, c’est
Mon âme que je cambre ainsi qu’en un corset ».

 Ce Cyrano-là, j’aime à penser que nous le portons en chacun de nous.

 Oh, bien sûr, je n’ignore ni la peur ni le doute, comme vous.

 Je sais que le monde tel qu’il est dans une certaine réalité, semble effrayant.

 Je sais que la « conjoncture » incite au resserrement, au repli, à la protection.

 Je sais qu’en beaucoup de personnes, l’ombre persiste avec son lot de mensonges.

 

Mais je sais aussi, je suis sûre aussi qu’en chacun de nous persiste la liberté.

 Celle de choisir, à chaque instant, qui nous sommes.

 Celle de décider, à chaque seconde, qui nous suivons, qui nous croyons.

 Je sais que nous pouvons choisir d’être debout.

 Que face à l’injustice, devant l’immoralité, nous avons le devoir mais aussi le pouvoir de nous positionner.

 Oh je ne vous parle pas de « rentrer dans la bataille ». Je ne dis pas de mettre votre cape de justicier… Je ne désire pas retourner dans une mêlée d’où j’ai eu du mal à m’extraire.

 Ce que je suggère c’est juste de se rappeler de la fierté d’Etre, de la chance d’être un humain incarné dans le monde d’aujourd’hui…

 Prenez conscience de ce que cela représente d’être un Etre Humain. Choisissez ce que cela représente pour VOUS. Libérez-vous de la vision restrictive et forcément noircie de la multitude de bourreaux en puissance (y compris le bourreau parfois présent en vous). Voyez à quel point cela peut les arranger de n’avoir affaire qu’à des troupeaux de brebis bêlantes et apeurées et choisissez… pas d’être un mouton, pas d’être un loup non plus, non (ce serait juste changer d’asservissement, ça)… choisissez la liberté.

 Exprimez REELLEMENT qui vous êtes REELLEMENT.

 N’ayez pas peur de la merveilleuse personne que vous portez en vous. Celle qui se cache derrière une enfance parfois malmenée, celle qui se planque devant le patron abusif, le collègue harcelant… Celle qui sait que OUI, VRAIMENT tous les hommes se valent et que rien de ce qui remplit un porte-monnaie ou un compte bancaire ne fait la différence.

 Réveillez-la, réveillez-vous et devenez qui vous êtes, un être qui ose ses rêves, un être qui n’attend pas un hypothétique paradis de l’au-delà pour être heureux, un ETRE HUMAIN quoi !

 Je termine avec les mots de Deepak Chopra dans "Les clés spirituelles de la richesse" : "Sachez qu'au fond de vous, dans les recoins les plus intimes de votre coeur, se trouvent les déesses de la Connaissance et de la Richesse. Aimez-les et entretenez-les, et chacune de vos aspirations prendra spontanément forme. Car ces déesses n'ont qu'un seul désir : celui de naître."

 

L'ordonnance spéciale pour les jours où l'on ne va vraiment mais vraiment pas bien ------->

gratitude

 

Il y a des jours où.. pfff... je suis bouchée !

Figurez-vous que j'ai passé un moment à réfléchir à un des mes outils pour aller bien et atteindre le bonheur, que je décide de vous parler de la ***gratitude***, que je cherche comment vous présenter le truc et que... je tombe sur CETTE prière que j'ai déjà mis en ligne il y a des mois ! Cette prière je l'ai reçue il y a des années, je l'ai partagée avec mes amis, je l'ai mise en ligne sur EnjolieVie et là tout à l'heure seulement, cette prière JE LA VOIS ! Cette prière c'est LA gratitude incarnée ! Cette prière c'est Gratitude pour le TOUT, l'Univers, pour la Terre, pour l'Autre, pour chaque élément, pour le corps, pour la Vie, pour l'instant...

 Et vous le savez, la Gratitude est un outil super puissant de la loi d'attraction. L'Univers nous redonnant ce qu'on lui émet, plus vous émettrez de "merci, thank you, Namasté, grazie..." plus vous serez reconnaissant, plus vous aurez de raisons de l'être. Donc :

 Je rends grâce à mon père Céleste

Je rends grâce à ma mère Terre

Je rends grâce à l'ennemi qui me révèle à moi même

Je rends grâce à mon corps qui me dit qui je suis

Je rends grâce à la Vie qui m'a accueillie

Je rends grâce à chaque instant

Ma Vie est une grâce permanente et lumineuse

 


Rédiger un commentaire

Commentaires

  • thérèse (vendredi, 15. novembre 2013 13:41)

    comme cette prière est juste,vraie,juste réelle dans les moments difficiles d'aujourd'hui

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

Je suis très sensible aux "coïncidences"... Quand une chose m'interpelle particulièrement, je m'efforce d'y prêter attention, sachant bien qu'il y a certainement un petit message par là, qui m'est destiné. Que la chose se reproduise et je suis bien forcée d'écouter ce que l'univers a décidé de me raconter...

Hier soir je reçois par mms la photo ci-dessus (excuse au passage la qualité de l'image mais tu n'as pas idée des manipulations qu'il m'a fallu faire pour la mettre en ligne). Je lis vite, je trouve ça super, je suis bien d'accord et je décide de l'utiliser pour EnjolieVie MAIS JE NE LA PRENDS PAS POUR MOI...

Ce matin je reçois par mail  l'infolettre du jardin de Joeliah (lejardindejoeliah.com), dans son message Joeliah nous dit :  """Lorsque la Source entend en permanence : 'je déteste ma vie', 'je préfèrerai mourir', 'je hais ma situation', 'je déteste mon corps' ou 'si j'étais comme untel... je pourrai m'aimer' 'les autres ont plus de chance'... et de nombreuses autres réflexions qui, parfois, sont répétées plusieurs fois par jour, pendant des années, que peut-elle donner de meilleur ? Faisons-en notre meilleure amie, notre meilleure partenaire, en commençant par la bénir, la remercier pour tout ce qu'elle nous a donné jusque maintenant. Il y a plein de belles choses à remercier, même si certaines expériences nous semblent moins sympas."""(texte entier ici)...

Et à l'instant je me souviens du message reçu ce matin aussi de David Cloutier : "Je peux laisser les épreuves étouffer ma flamme intérieure, mais j'ai également l'option de les utiliser afin de devenir un être plus conscient et épanoui. Je refuse d'être à la merci des événements.Ainsi, je deviens maître de ma vie et de mes expériences - même celles que je n'ai pas choisies.

Je dépasse les notions de tragédie, d'échec, et de punition; je ne juge pas les difficultés que je rencontre." (pour vous inscrire à la pensée positive du jour de David Cloutier, il vous suffit de suivre le lien donné sur la vidéo postée à droite (en dessous du compteur de visites)...

 Du coup, je décide d'être un peu moins bouchée et de faire le tour de ma vie en ce moment, de ma vie ET de ma manière de voir ma vie et d'en parler. Ben c'est pas brillant et je vois que je suis retombée dans mes jugements négatifs et à l'emporte pièce de "Qui je suis". Car, finalement, ma Vie va t-'elle si mal que ça ? Ben non elle va plutôt bien...

 J'ai un boulot qui m'amène exactement ce que je veux (c'est à dire un salaire décent pour un minimum d'heures)

J'ai mon site qui est plutôt bien reçu

J'ai une famille charmante dont les membres vont bien

 alors oui je suis trop ronde mais c'est parce que j'ai arrêté de fumer, oui j'ai trois soucis d'argent mais c'est parce que j'ai largement profité de mes vacances...

 Et surtout OUI je sais qu'il me suffit de demander pour recevoir ce que je veux !

 Donc Merci la Vie, Merci ma Vie ! Je décide d'appliquer ce que Aïvanhov conseille dans son message ci-dessus et je remercierai chaque jour pour une chose que je n'ai pas l'habitude de remercier. Je serai consciente et j'accorderai du poids à ce que J 'AI plutôt qu'à ce que je crois me manquer et, comme dis Joeliah je ferai "vibrer" mes mercis pour que l'univers entier les entende !

 Pour commencer je remercie tous ceux qui ont si bien servi à ma prise de conscience en se faisant les messagers : Merci Axel, Merci Joeliah, Merci David Cloutier, Merci Omraam Mikhael Aïvanhov et Merci à moi même d'avoir entendu !

 

Comme elle fera certainement l'objet de ma prochaine "rencontre", et comme je vous en ai déjà parlé, je vous mets le message que j'ai reçu de ma "feng shui girl" préférée, en retour à ma décision d'accrocher l'image de Bouddha dans mon salon, dans mon espace de création... C'est juste deux posts en dessous et si je vous mets le commentaire c'est pour que vous compreniez bien que l'intérieur de votre maison, correspond à votre intérieur personnel. Ainsi, quand je réclamais de l'aide pour ma créativité en berne, je demandais, plus ou moins consciemment de l'aide pour mon énergie de création, celle de mon espace intérieur... Le feng shui est un outil merveilleux quand il est pratiqué de la bonne façon, et pas seulement en "déco"... Résultat... sur la page création car en quelques jours, beaucoup de choses ont changé ! Enjoy ;-)

 

"""Whouaaaaa ha-haaaaaaa !!
Quelle joie, quelle beauté !!!!! C'est pour moi toujours un miracle de voir un maître de maison transformer son intérieur.
C'est comme regarder un lotus s'ouvrir et se déployer, C'est comme regarder le soleil se lever. Merci, merci, merci.
Ton immense bouddha en Métal augure la création d'un espace intérieur, de la présence à Soi, un lieu infini
qui crée une distance sereine avec le monde des phénomènes. C'est comme pousser les murs et agrandir son atelier de créateur "intérieur". C'est créer une relation souveraine avec sa propre compagnie. Ici le mental n'est plus qu'un outil technique au service,
d'un vent de création, un souffle qui nait dans "Je Suis" et qui part dans toute les directions. C'est divin de voir toute la compassion et toute la conscience que tu confères à ta médecine Métal, et je peux deviner la sérénité retrouvée, la joie, la fièrté et l'enthousiasme.
En Métal tu es REVELEE. Le palais de la création est le prolongement de qui tu es, tes créations sont la matérialisation pure de cet espace."""

Depuis longtemps j'avais envie d'un parti pris fort dans la déco de mon salon... Et en même temps je me sentais des empêchements du côté de la création... Visite feng shui de la meilleure sur ce sujet rencontrée jusque là, qui me "diagnostique" vite fait bien fait mon "souci" en la matière (je cite : "ben pas étonnant, tu as mis ta télé en plein dans ta zone de création", ah ?...).  Donc elle me préconise un renforcement de l'énergie métal à cet endroit là (blanc, gris, rond...) mais en précisant que ça doit vraiment être beaucoup plus grand que le téléviseur... J'ai cherché trois jours et j'ai trouvé cet immense poster de bouddha (plus gris en vrai que sur la photo)... Je verrai vite les résultats, et je vous raconterai !